accueil

à propos de nous

nos actions

dons

aide financière

actualités

liens

communiquer

english


Allocution prononcée au
Sommet international de la sécurité nautique et aquatique
par
Loreena McKennitt

Newport Beach, Californie
16 mars 2005

Je vous remercie de tout cœur de m'avoir invitée ici ce soir.

C'est un grand honneur pour moi de m'adresser aux défenseurs de la cause de la sécurité aquatique en Amérique du Nord…

Cet événement représente en priorité ce que je tente de réaliser par mes propres efforts depuis plusieurs années : changer les habitudes de nos citoyens dans la pratique de leurs activités en milieu aquatique.

Ainsi, en m'invitant parmi vous, vous me faites vraiment un très beau cadeau…

C'est aussi tendre une main secourable à une Canadienne.

Voyez-vous, à Toronto au mois de mars, le terme "sécurité aquatique" fait surtout allusion à l'effort déployé pour ne pas tomber dans de grosses flaques de neige fondante. Et VFI est un sigle qui signifie mes doigts sont "véritablement frigorifiés ici".

Il y a des Canadiens qui feraient n'importe quoi pour pouvoir se rendre en Californie au mois de mars.

C'est pourquoi, je vous remercie…

Quand vos derniers présidents d'assemblée, Marty Law, et Barbara Byers, de la Société canadienne de sauvetage m'ont écrit pour m'inviter à participer à ce sommet, ils ont évoqué mon histoire personnelle dans leur lettre. Comme vous le savez peut-être, il y a sept ans, j'ai perdu mon fiancé lors d'un accident de bateau sur les eaux de la baie Georgienne laquelle est située dans la partie nord-est du Lac Huron.

Peu de temps après, j'ai fondé le Fonds commémoratif Cook-Rees pour le sauvetage et la sécurité nautique qui a recueilli au fil des années plus de 3 millions de dollars de dons privés et surtout d'argent tiré à même les bénéfices des ventes de l'album que j'enregistrais au moment où Ron a perdu la vie.

1 de 11

prochaine >

 

 

 

 

Version
imprimable
en format PDF.
Cliquez
ici


retour au haut de la page